Le portrait de la femme du mois de Septembre 17 – Marion

30 Août

Le portrait de la femme du mois de Septembre 17 – Marion

LE PORTRAIT DE LA FEMME – SEPTEMBRE 17- MARION

Ce sont des femmes au foyer, des femmes entrepeneuses, des femmes carriéristes, des femmes politiques, des femmes amoureuses. En fait, des audacieuses et inspirantes.

Ce sont toutes des femmes d’exception, que je mets à l’honneur chaque mois, connues ou non , toutes un exemple au Féminin.

Ce mois- ci, j’ai rencontré Marion, La maman dévouée qui a su trouver un sens à sa vie en plus de sa famille en découvrant ce à quoi elle aspirait en tant que femme.

Marion, 4 enfants , mariée, chercheuse en génétique et…..

Marion peux tu nous parler de toi en quelques mots ?

Généticienne, docteur en Biologie, j’ai travaillé pendant 18 ans à l’université, en tant que chercheuse en génétique fondamentale sur la mouche, Drosophila melanogaster (organisme modèle). C’était passionnant, un boulot d’intello, dans un monde de chercheurs, complètement fermé, en dehors de la réalité du quotidien. Les chercheurs cherchent pour le plaisir de comprendre… Peu de gens comprennent ce qu’ils font…

En parallèle, j’ai eu 4 enfants en 9 ans. Mon mari étant tout le temps en déplacement, j’ai réduit mon temps de travail au fur et à mesure des naissances, mais je n’ai jamais arrêté de travailler. C’était important pour moi de travailler même si, venant d’une famille assez classique et traditionnelle, l’épanouissement d’une femme, c’est d’abord de se marier et d’avoir des enfants! J’ai suivi ce concept sans trop réfléchir, mettant la priorité sur ma famille et mes enfants.

 Dis moi si je me trompe. Ce metier t’a permis d’élever 4 enfants, avec un confort de travail sans pression , tu étais comme dans une bulle dans un monde de chercheurs … si tu avais été dans le privé avec plus de pression, tu n’aurais pas été si cool pour gérer tes 4 enfants ?

Je reconnais avoir eu des conditions de travail exceptionnelles et très souples, qui m’ont permis de gérer ma vie de famille et mon rôle de maman de 4 enfants. Mon patron, lui-même père de 4 enfants, était très compréhensif. On s’entendait bien et il savait qu’il pouvait compter sur moi et que j’étais investie.

C’était un monde à part, privilégié, sans pression et finalement assez routinier. C’est très stimulant intellectuellement de chercher à comprendre dans le detail comment fonctionne un organisme vivant, comment il se reproduit, comment il évolue….

Ce métier en plus te correspondait bien car tu es une personne qu’on appelle dans l’énneagramme (étude du type de personnalité) : le Penseur , celui qui veut tout comprendre avant d’agir, l’intellectuel qui analyse.

Ce que je percois, Marion, quand tu me racontes ta vie, c’est l’impression d’avoir privilegié ta vie de maman et d’avoir mis de côté ta vie de femme ?

Oui, c’est exactement cela.

Après quelques années, je me suis rendue compte que j’avais tout donné pour ma famille, mes enfants et que j’avais des regrets de ne pas m’être plus investie dans ma vie professionnelle.

Tous les jours, je quittais le labo à 17h au milieu de réunions pour filer chercher les enfants à la garderie et les emmener aux activités de sport, de musique…. Je modifiais mes heures de travail pour un rendez-vous de médecin, de dentiste, de kiné, une réunion parent-prof… J’ai toujours fait mon travail de manière efficace et sérieuse, mais c’était toujours le rythme des enfants qui s’imposait à moi.

J’ai refusé les propositions régulières de mon boss de m’envoyer en congrès scientifiques à l’étranger, les seminaries de travail loin du labo… Je culpabilisais à l’idée de laisser les enfants et à l’idée de mettre ma vie professionelle en avant!

Ta vie conciliant famille et travail fonctionnait bien , mais est ce que tu te réalisais vraiment en tant que personne ?

Effectivement, ma vie était complètement réglée et ne laissait aucun espace à l’imprévu, la nouveauté et à l’ouverture aux autres.

Et puis, il y a 10 ans, j’ai découvert le monde associatif, j’ai découvert ma commune, mes voisins, j’ai découvert qu’il y avait plein de gens autour de moi très intéressants! J’ai réalisé qu’il n’y avait pas que les gènes dans la vie! Je suis, en quelques sortes, revenue à la vraie vie, au vrai monde…

J’ai réalisé que j’aimais les gens. C’est un peu bête, dis comme cela… Mais c’est tellement vrai!

Je ne suis pas une intello finalement, et encore moins une femme d’intérieure. En fait je me suis découverte très heureuse et pleine d’énergie pour l’engagement associatif bénévole. Dans la vie, il faut des gens qui s’engagent, qui donnent de leur temps, qui s’expriment pour faire valoir leurs idées, qui répondent présent quand on a besoin de quelqu’un …

Tu as donc retrouvé un sens à ta vie, en t’intéressant aux autres, et à la vie autour de toi…

Oui, tout à fait, c’est exactement cela.

Je me suis engagée dans les associations de parents d’élèves, j’ai rencontré plein de monde, je me suis investie dans la création d’événements, dans des comités de reflexion de parents sur l’éducation, j’ai pris ma place dans les réunions, fait des propositions…

Par mon engagement associatif, j’ai l’impression d’amener ma petite pierre à l’édifice, d’être utile, d’être dans le concret, dans le présent… de faire quelquechose pour améliorer le quotidien de mes concitoyens.

Pour moi, dans une association, on essaie de faire bouger les choses, on va de l’avant, on ose… je me suis sentie enfin exister, j’ai trouvé un sens dans tout cela. Je me sens utile en tant que personne.

Ma peur, c’était de ressembler à ma mère (elle n’a jamais vécue pour elle, mère de 5 enfants, un peu le schéma d’autrefois, une sainte qui a toujours vécu pour les autres… mais en s’oubliant totalement). Je réalise que j’étais partie pour vivre la même vie qu’elle. Mais finalement, j’ai trouvé ce qui me plaît vraiment, ce qui me fait vibrer, ce qui me fait lever le matin!

En passant à l’action, et en faisant ce qui lui tenait à coeur, cela a redonné un sens réel à sa vie en tant que personne et cela lui a donné une place en tant que femme, dans le milieu professionnel, personnel, et familial.

 Peux tu nous dire ce qui te passionne dans le domaine associatif ?

L’engagement, la défense de ses idées, le concrêt, le contact avec les autres, la réalisation de projets, le lien entre les gens… tout cela me passionne et m’enrichit. En fait, en entrant dans le monde des associations, on rencontre plein de gens bienveillants, qui donnent de leur temps gratuitement. C’est réconfortant de réaliser qu’il y a beaucoup plus de gens bienveillants sur terre qu’on ne pense….

Quel est ton parcours dans cette vie associative?

J’ai fait partie de l’Association de parents d’élèves au primaire et j’ai fini présidente pendant plusieurs années. Ensuite, mes enfants grandissant, je suis passée au collège ou j’ai également été présidente des parents d’élèves. Je suis très intéressée par le scolaire, le monde de l’éducation.

Etre présidente, c’est représenter les parents, s’interroger sur la vie de nos enfants à l’école, communiquer avec les chefs d’établissement. C’est aussi entreprendre des actions, manifester son désaccord, soutenir certains parents, certains profs … C’est aussi interpeler les pouvoirs publics, dénoncer les problèmes et reconnaître aussi les avancées.

Je ne lâche pas le morceau quand je suis convaincue du bien-fondé de mes idées, mais je reste toujours bienveillante à l’égard de mes interlocuteurs.

Là dans ce nouveau trait de marion on retrouve un autre type de personnalité très important pour Marion, l’appartenance à un groupe, la famille , le type 6 : le loyal. Des personnes souvent, en bénévolat, des personnes qui sont bienveillantes, et qui aiment les autres.

Tu m’as dit que tu avais arrêté ton travail à l’université , quel a été l’élément déclencheur ?

Le prof d’université a pris sa retraite , et le labo a fermé et les postes ont été supprimés. Et je me suis dit, “ maintenant , tu fais le point sur ta vie, sur ce qui compte pour toi, sur ce qui te plait vraiment.

Es tu d’accord , que même si cette période a été difficile à vivre pour toi, elle a été bénéfique aussi, car cela t’a permis de t’investir plus dans ce que tu aimais ?

Oui , parfaitement. Me retrouvant sans travail, je me suis investie encore plus dans mes engagements associatifs et je suis rentrée en tant qu’élue au conseil municipal de ma commune. Cela a été une vraie découverte ! C’est passionnant la vie d’une commune!!!

On réfléchit sur des sujets très variés et très concrets comme le scolaire, l’urbanisme, les travaux, l’aménagement du territoire, la culture, le lien social, … on se projète dans 10 ans, sur ce que l’on souhaiterait pour sa commune. Ce qui est motivant, c’est de mettre en place des projets et de les voir aboutir dans l’interêt général.

Je découvre un univers nouveau, où j’apprends énormément et dans lequel je rencontre des personnes d’horizons très différents. C’est passionnant, concret, varié (3-4 réunions en soirée par semaine et le tout bénévolement!). Je donne mon maximum. Cela n’a pas de valeur de faire ce que l’on aime!

Cela n’a pas de valeur de faire ce que l’on aime .

Alors aujourd’hui, quels sont tes projets Marion ?

Je vais travailler dans une mairie pour être responsable au service jeunesse, et événementiel.

C’est sûr, cela va me changer de la Génétique, mais j’ai trouvé ce qui donne du sens à ma vie, ce qui me réalise, moi Marion.

J’ai découvert que j’avais certaines compétences, certains talents (talent dans le sens de choses que l’on fait naturellement, qui ne me demandent pas d’effort) que je ne soupçonnais pas avant.

J’ai trouvé ce qui donne du sens à ma vie.

 

Je me suis rendue compte de mes valeurs, de mes talents (faire des reunions, assemblée générale , une association a un rapport d’activité..) un engagement

Tu te définirais comment ?

Je me suis trouvée, je sais mieux qui je suis et ce que j’aime faire.

Je démarre une nouvelle vie… C’est sûr que cela est éloigné de mes études de biologie, que je ne renie pas du tout d’ailleurs, mais c’est vraiment formidable de pouvoir avoir 2 vies dans sa vie!

J’ai décidé de faire de mes choix une priorité en continuant à gérer ma famille du mieux possible mais sans oublier de vivre pour me réaliser.

Merci Marion

Ce fut un grand plaisir de faire ce témoignage, cette rencontre car par ces témoignages, je souhaiterais que d’autres femmes comme marion prennent conscience de qui elles sont , de ce qui les anime, avant d’arriver à un burn out, maladie, ou depression.

Car Marion aussi aurait pu rester dans sa zone de confort , elle se serait peut être perdue dans son rôle de maman, maison, boulot avec peu d’intérêt : en fait une belle bulle qui peut devenir à terme une prison. Elle ne se serait pas épanouie car grâce à ses nouvelles activités, elle a permis de trouver qui elle était, ce qu’elle voulait et ce qu’elle aimait. Et je trouve cet exemple extraordinaire et je suis certaine que beaucoup d’entre vous se reconnaissent dans ce témoignage.

Et vous aussi, votre témoignage en tant que femme m’intéresse, contactez moi ..?

 

Write a Reply or Comment

Contactez-nous +33 61 64 60 382
Ecrivez-nous info@ktcsuccess.com

Pin It on Pinterest

Découvrez les 4 stratégies qui vont pouvoir vous aider trouver votre voie dans votre vie professsionnelpour redonner du sens à votre vie.

Vous avez cru au conte de fée de la femme idéale en étant  la maman parfaite, l'épouse parfaite, la carriériste parfaite .... Mais aujourd'hui, vous vous sentez perdues et dépassées. Alors vous  cherchez un nouveau but dans votre vie. Car vous ne voulez plus perdre du temps et de l'énergie dans ce qui n'a plus de sens pour vous.

Retrouvez confiance en vous et soyez plus épanouie en découvrant 4 stratégies qui vous aideront à redonner du sens à votre vie et à atteindre vos objectifs.

 

Je veux recevoir la vidéo qui me permettra de changer de vie.

Merci, et bienvenue dans votre nouvelle vie!