Le portrait de la femme du mois d’Octobre – interview de Virginie Duby Muller

31 Août

Le portrait de la femme du mois d’Octobre – interview de Virginie Duby Muller

Ce sont des femmes au foyer, des femmes entrepeneuses, des femmes carriéristes, des femmes politiques, des femmes amoureuses. En fait, des audacieuses et inspirantes.

Ce sont toutes des femmes d’exception, que je mets à l’honneur chaque mois, connues ou non , toutes un exemple au Féminin.

INTERVIEW DE   VIRGINIE DUBY-MULLER

(Interview réalisé au mois de mai 17)

FEMME INSPIRANTE, AUDACIEUSE, ENTREPRENANTE : Une des six plus jeunes députés de France .

JE SUIS EN ADMIRATION DEVANT CES FEMMES QUI RÉUSSISSENT LEUR CARRIÈRE, QUI PRENNENT LEUR PLACE DANS L’ECONOMIE D’AUJOURD’HUI, QUI SAVENT METTRE EN VALEUR LEUR POTENTIEL

Alors je ne pouvais pas ne pas interviewer une des femmes les plus populaires de la région, une des six plus jeunes députés de France. Qui reflète exactement le profil de la femme inspirante, audacieuse et entreprenante

Cela fut un honneur d’interviewer Virginie Duby Muller, une femme à l’écoute des autres, sur le terrain, accessible à tous.

Ce n’est pas son parcours en soi qui m’intéressait et ses convictions politiques , mais ce qui a pu l’amener à cette réussite, ce succès,  quels obstacles elle a pu rencontrer en tant que femme, et qu’elle nous confie ce qui pour elle sont les clés d’une réussite

A la fin de cet article d’interview du 13 avril 17, vous saurez comment Virginie Duby Muller a réussit ce parcours remarquable, en tant que femme dans un monde politique très masculin.

 

SON PARCOURS :

Député femme de la 4ème circonscription de Haute Savoie , Vice-Président du Conseil Départemental en charge des affaires transfrontalières et Délégué national en charge de l’économie numérique.

Dès 22 ans, après avoir obtenu son diplôme de DESS d’économiste d’entreprise , elle  devient à 23 ans, collaboratrice parlementaire . puis à 28 ans, responsable du bureau du député sortant et conseiller général Claude Birraux, son mentor. Puis à 32 ans , elle est élue Député de Haute-Savoie (4ème circonscription)

Je dis BRAVO , quel parcours

TOUT D’ABORD, J’AI ENVIE DE VOUS DEMANDER EN VOYANT VOTRE PARCOURS, QUELLE EST LA RAISON QUI VOUS A AMENÉ À LA POLITIQUE SI JEUNE?

Je me suis toujours intéressée à la politique et à l’actualité, on en parlait en famille. Même si mes parents n’étaient pas militant, ni engagés et ni élus. C’est une démarche personnelle. C’est un sujet qui m’a toujours intéressée .

Son déclencheur : un jour, à 18 ans,  j’ai été marquée  par la dissolution de Jacques Chirac et donc la défaite de la Droite et c’est à ce moment-là que j’ai pris ma carte au RPR.

J’ai aussi fait des Études en sciences politiques car tout ce qui touchait la démocratie, l’actualité et la politique m’intéressait beaucoup.

C’était un engagement qui s’est imposé pendant mes études, où j’étais dans un syndicat de droite  souvent minoritaire, cela m’a forgé le caractère. C’est ce qui m’a appris à me battre et à défendre mes convictions.

Ce sont de belles expériences qui ont été aussi pour moi l’occasion de rencontrer des personnes avec qui j’avais les mêmes convictions , on a défendu des combats communs. Ce qui a été une très belle expérience qui m’a laissé de bons souvenirs, et ce qui m’a ensuite incité à m’engager au RPR où j’étais responsable des jeunes.

J’ai eu différentes fonctions internes au parti et j’ai pu travailler pour des députés à la fois à l’Assemblée Nationale et à la circonscription. Et en 2012, j’ai eu la chance que Claude Birraux me propose de lui succéder et d’être élue avec 55,5 % en juin 2012.

 En résumé,

Votre parcours a commencé très jeune, vous avez défendu vos convictions , votre combat politique.

1er point de sa réussite :

Virginie avait un sens à sa mission, une conviction importante et elle croyait en ses idées et en elle

QUELS OBSTACLES AVEZ VOUS FRANCHI ?

J’ai rencontré les bonnes personnes, des opportunités qu’il faut saisir.

Claude Birraux a eu un regard bienveillant sur ma volonté d’engagement politique, et m’a soutenu pour avoir l’investiture du parti pour les élections législatives de 2012. Il voulait un successeur proche du terrain, qui connaisse le département, qui aime notre territoire et ses habitants. Il a alors annoncé ne pas se représenter, à une seule condition : que j’obtienne l’investiture pour la 4ème circonscription de Haute-Savoie. Il voulait assurer une continuité pour nos concitoyens, et a su imposer sa volonté.

Une fois que j’ai eu cette investiture, il a fallu que je me batte.

2ème point : Elle avait des mentor, des personnes qui nous inspirent dans notre domaine de prédilection .

QUAND VOUS DITES VOUS BATTRE ? POUVEZ VOUS NOUS EXPLIQUER ?

A la base, je suis quelqu’un de timide, il a fallu forcer ma nature pour aller au contact des gens , parler en public…

Avec la pratique on s’améliore .

Au début de mes réunions publiques, lorsque j’étais candidate aux législatives, j’avais l’impression que je devais sans arrêt me justifier sur mes compétences. Certains de mes adversaires voulaient me faire passer pour « la blonde de service », la secrétaire du député.

Au préalable, il fallait me justifier , que je dise que j’avais fait Sciences Po, un DESS. J’ai travaillé 10 ans à Paris en circonscription donc je connais très bien le travail parlementaire, je connais les élus et les médias.

Alors qu’un homme qui est candidat, on ne va pas lui poser de questions sur son parcours.

Il fallait presqu’à chaque fois que je me justifie en tant que candidate, jeune, femme et blonde.

Je cumulais « les handicaps » si on peut dire.

Par exemple, aussi Lorsque j’ai lancé ma campagne. Ma fille avait 3 mois : on s’est servi de ma fille pour m’attaquer , alors qu’un homme qui aurait été jeune père de famille avec un bébé, on dirait il est bien, il est ambitieux , il est jeune etc… c’était perçu différemment.

En effet, il y a eu ces clichés contre lesquels j’ai dû me battre. J’ai eu des attaques parce que j’étais une femme

 Il a fallu prouver que vous étiez capable en tant que femme, c’est cela que vous êtes en train de me dire ?

Oui tout à fait, on me disait que j’étais inexpérimentée, que je n’avais pas les compétences, que le costume était trop grand pour moi, ou que je représenterais mal la circonscription. Ils ont en effet essayer de m’attaquer sur ce terrain là

Alors que pour autant, sur le vrai terrain, j’avais de bons retours des personnes, c’était différent, on me disait que c’était bien d’être représenté par une femme, cela amenait de la fraîcheur, des échos positifs.

3ème point : Malgré sa timidité, elle est sortie de sa zone de confort et a affronté ses peurs en passant à l’action contre sa timidité , de parler en public , et aussi contre les croyances et les attaques qu’elle a reçu en tant que femme. Malgré les obstacles, elle n’a pas baissé les bras, elle a cru en elle, et les autres ont cru en elle.

AU DÉBUT, VOUS M’AVIEZ DIT QUE DANS LE DOMAINE POLITIQUE , VOUS AVEZ ÉTÉ SURPRISE PARFOIS PAR L’HUMAIN? QU’AVEZ VOUS DÛ METTRE EN PLACE ?

Cela forge le caractère. En campagne on vous attend au tournant d’autant plus quand on est une femme.

Il a fallu montrer que vous êtes combattante, motivée, que les attaques vous glissent dessus et avancer sur les idées, sur le fond, sur les convictions. J’ai mis en avant ma détermination, mon expérience dans le milieu politique, le fait que je pouvais être opérationnelle tout de suite car je connaissais le fonctionnement de l’Assemblée Nationale. C’est cela qui a payé.

Malgré mon âge, j’étais capable et le soutien de Claude Birraux qui m’a aussi beaucoup porté. Les personnes disaient “on a toujours voter claude birraux , donc on va continuer à le suivre . “

On me disait : “On votera pour vous car on a confiance en lui”

4ème point : Elle a su garder confiance en elle, et elle était déterminée à réussir à atteindre son but et défendre ses convictions. Elle était tellement passionnée et motivée par ce qu’elle faisait , son métier, son travail, ses idées, ses dossiers, que cela lui a permis de travailler énormément mais avec plaisir et par conséquent de prendre sa place . Malgré ce qu’elle traversait, son important était plus grand et c’est ce qui lui a permis de ne pas être déstabilisée et d’avoir les résultats qu’elle souhaitait.

VOUS ÊTES EN TRAIN DE ME DIRE, QUE C’ÉTAIT IMPORTANT POUR VOUS , VOS CONVICTIONS , où vous vouliez aller, c’est ce qui a permis DE NE PAS BAISSER LES BRAS, ET DE FAIRE PREUVE DE FORCE….

Tout à fait, je voyais les échéances. Je ne devais pas me laisser intimider, impressionner.

(ce n’est pas évident, qu’est ce qui a fait que vous avez puisé cette confiance en vous…?)

J’avais le droit à des mails, du harcèlement où on s’en prenait à ma fille

Plus on m’attaque , plus cela me renforce, et me donne une force, une envie de prouver le contraire. Et que j’irais jusqu’au bout.

5ème point : Plus on l’attaquait, plus cela la motivait à prouver qu’elle était capable. Croire en soi c’est une des clés primordiales pour réussir

QU’EST CE QUE CELA DEMANDE POUR RÉUSSIR , QUELLES SERAIENT LES CLÉS D’APRÈS VOUS ?

S’entourer des bonnes personnes

Le soutien de mes proches, de mon mari qui m’a poussé ,  m’a dit “ fonce”, et son soutien a été extrêmement important.

Ma famille aussi qui m’a encouragé  “c’est bien , on est fière de toi, va jusqu’au bout”

Mes partenaires qui étaient derrière moi , “on est avec toi, il faut que tu y ailles.”

C’est stimulant par rapport à ces personnes . On est dans une belle région, je suis originaire d’ici et j’avais l’objectif de servir ce territoire.

6ème point : le sens qu’elle donnait à sa mission, servir son territoire, c’est un sacré devoir qui donne un sens à une vie professionnelle complété par le soutien de ses proches.  Ces proches l’ont soutenue , c’est à dire qu’ils respectaient ses choix, et sa personne . En effet, quand on a du respect pour soi et ce qu’on entreprend, les autres nous respectent.

 

JE CONSTATE QUE VOUS POSSÉDEZ UNE GRANDE FORCE FÉMININE INTÉRIEURE …pour arriver où vous en êtes aujourd’hui

 Oui et c’est aussi car j’ai des modèles de femme dans ma famille qui m’ont inspirée.

Ma grand-mère qui avait sa propre Clinique d’accouchement à Scionzier et qui a mis au monde 6000 bébés….. Ma mère qui était cadre supérieure de santé.

Donc , il est vrai que je ne me suis pas posée la question si une femme pouvait autant y arriver qu’un homme.

Cela n’a pas du tout été un blocage?

En ayant eu ces modèles, cela m’a tiré vers le haut et donné envie d’avancer

7ème point : Elle n’avait pas la croyance limitante que parce qu’elle était une femme , elle ne pouvait pas réussir

 QUELS SONT VOS PROJETS D’EVOLUTION?

Cela ne dépend pas de nous, je ne me pose pas cette question . La politique est un milieu particulier et cela ne dépend pas de nous ,  une élection peut être influencée par le contexte national ou autres paramètres que nous ne maitrisons pas forcément

J’agis au niveau local et national, j’aime beaucoup faire du terrain, et je suis très active sur les réseaux sociaux, sur les dossiers que j’ai défendu. Il y a une part d’inconnu car le vote appartient aux électeurs .

Je ne me projette pas , j’ai des échéances, donc bien sûr faire en sorte en effet d’être réélue le 11 et 18 juin prochain.

8ème point : En effet, elle ne focalise pas sur le résultat, en se battant dans la force , ce qui amènerait une pression difficile à gérer, mais se concentre sur chaque étape, chaque échéance, et de bien le faire ce qui permet d’atteindre chaque objectif les uns après les autres, ce qui renforce la confiance en soi, et permet le lâcher prise , et d’exploiter au mieux son potentiel.

Vous pouvez être fière de vous, bravo

En 5 ans je n’ai pas vu le temps passer pendant ce mandat parlementaire . Entre temps j’ai été élue au département, et président des affaires transfrontalières , avec des dossiers qui me tiennent à coeur et c’est très intéressant.

C’est continuer de faire avancer le territoire dynamique, c’est très stimulant et il y a encore beaucoup de choses à faire à ce niveau là

EN TANT QUE FEMME, COMMENT AVEZ VOUS PRIS VOTRE PLACE AU SEIN DE CET ENVIRONNEMENT POLITIQUE MASCULIN ?

Par le travail. Etre présente, travailler, ne jamais être prise au dépourvu. Et à partir de là vous êtes respectée , et on ne vous regarde plus en tant que femme, jeune.

J’étais très présente dans les commissions. Qu’on se rendait compte que je m’y connaissais , on me confiait des missions et des rapports

On va se rendre compte de mes compétences , de mes connaissances comme par exemple sur le sujet numérique.

En tant que femme, il a peut être fallu en faire deux fois plus, montrer que vous êtes motivée et après vous êtes respectée.

EN RÉSUMÉ, VOUS AVEZ ÉTÉ RECONNUE ET RESPECTÉE GRACE À VOTRE TRAVAIL ET SÉRIEUX PROFESSIONNEL

Vous vous dites, ….accessible, disponible efficace, …. Ce que je confirme pour avoir accepté de me recevoir aujourd’hui , et votre parcours que vous venez de nous décrire  Cependant, je souhaiterais savoir en étant si accessible, disponible et efficace pour vos citoyens et territoire … COMMENT AVEZ VOUS PU ADAPTER VOTRE EQUILIBRE VIE FAMILIALE ET PROFESSIONNELLE ?

J’ai une petite fille de 5ans et un agenda chargé.

Toutes les semaines, je vais à Paris en principe deux fois par semaine, je me suis imposée cette rigueur d’être présente à l’Assemblée Nationale de façon hebdomadaire,

Cela demande beaucoup d’organisation et  heureusement, que j’ai ma famille pour m’aider en matière de logistique.

Il faut garder cet équilibre familial , il faut se préserver car avec un agenda de député, je peux être prise du lundi matin jusqu’au dimanche soir . Le dimanche après midi, je privilégie ma famille.

J’emmène ma fille le plus souvent possible à l’école le matin et quand je peux j’essaye d’ aller la chercher pour repartir le soir en réunion.

J’ai cette capacité à m’adapter et je préviens mes assistants pour essayer de garder quelques moments privilégiés .

Si je comprends bien, vous avez un metier qui vous passionne tellement, que vous n’avez pas culpabilisé et vous vous organisez pour privilégier la qualité plus que la quantité ?

Oui tout à fait.

Ma fille est habituée, je m’organise autrement pour passer du temps avec elle, ou pour moi, ou mon couple car cela fait partie de mon équilibre. Et il faut garder ces moments-là pour se vider la tête.

9ème point : Elle a su poser ses limites, privilégier les autres domaines de sa vie pour se sentir équilibrée, un grand point important : Ecouter ses besoins pour une vie équilibrée

 

IL YA CERTAINES FEMMES QUI LAISSENT LEUR CARRIÈRE PROFESSIONNELLE DE CÔTÉ POUR S’OCCUPER DE LEUR FAMILLE . c’est pour cela que je m’intéresse à ces femmes qui réussissent pour démontrer que c’est possible

Cela demande de l’organisation, de la logistique, du soutien

Surtout que je n’ai jamais le même agenda d’une semaine à l’autre. Donc il faut s’adapter en permanence. Il y a des choses qu’il faut refuser . Les gens le comprennent car c’est pour votre vie familiale.

Et mon mari me soutient aussi beaucoup même si il a beaucoup de déplacement aussi.

 10 ème point : Elle ose dire non , pour poser ses limites et se faire respecter.

POUR FINIR, QUELS SERAIENT LES CONSEILS QUE VOUS POURRIEZ DONNER POUR RÉUSSIR SA CARRIÈRE PROFESSIONNELLE ?

Ma philosophie, mon épanouissement passe par mes projets professionnels, le lien social

Mais il est vrai qu’il faut savoir préserver son équilibre professionnel et personnel, car l’un ne va pas sans l’autre.

Je crois que si on met trop le focus sur un domaine, on arrive à un déséqulibre et cela ne marche pas. Ou on arrive à une fatigue.

Il faut demander de l’aide et connaitre ses propres limites. Pour un équilibre familial, personnel et professionnel.

 11 ème point : Savoir trouver l’équilibre personnel et familial.

COMMENT VOUS DÉFINIRIEZ VOUS EN TANT QUE FEMME INSPIRANTE, AUDACIEUSE ET ENTREPRENANTE?

C’est une responsabilité d’être considérée comme femme inspirante

Si on peut inciter des femmes ou des jeunes filles à donner l’exemple alors tant mieux car les femmes se mettent leurs propres limites.

Par exemple pour les mandats : un homme que vous allez chercher pour intégrer dans une liste au municipale, vous répondra spontanément “ah oui pas de problème”,

Une femme , au contraire, elle se dira “ Est ce que je vais y arriver, est ce que j’ai les compétences, comment je vais m’organiser ?”

Souvent, une femme s’autocensure, alors que je crois qu’on a autant de compétences de légitimité , il ne faut pas se poser de questions, il faut y aller

Si je peux servir comme modèle c’est un grand mot, mais si je peux donner une image auprès de jeunes filles, qu’en tant que femme on peut réussir en politique.

 12ème point: essentiel dans le développement personnel et l’épanouissement d’une femme : Ne pas s’autocensurer car vous êtes autant capable que n’importe qui, vous avez le potentiel , croire en vous. Virginie est un exemple. Ne pas se poser de questions, et aller dans l’action.

En fait, vous nous dites qu’il faut Oser et ne pas douter de soi,

Alors que beaucoup de femmes ont tendance, à s’auto censurer et se dévaloriser et douter de leur compétences ?

Oui, alors qu’ elles sont aptes, elles seront compétentes et reconnues. Elles ont tendance souvent à ne pas se faire confiance

 

Pour synthétiser , c’est un beau parcours fabuleux. Vous êtes , audacieuse, déterminée. Vous avez osé, vous n’avez pas douté de votre capacité en tant que femme, ce qui vous a donné la force d’avancer, et une très belle preuve de soutien politique, par votre famille, et vos proches. Ce qui vous a permis de réussir. Et d’en arriver là.

Et je le dois surtout à mon mentor Claude Birraux, c’est lui qui a dit qu’il voulait que ce soit une femme qui le succède , avec qui il y aurait un vrai saut de génération .

On a réussi, mais c’était un pari et ce n’était pas évident il y a 5 ans

Lorsqu’il a fait mon lancement de campagne à Arthaz il y a quelques semaines, j’ai été honoré lorsqu’il a dit que je portais admirablement bien le costume. Je me suis sentie fière d’avoir réussi le mieux que je pouvais alors qu’il avait placé la barre haute. Je devais réussir, vis-à-vis de Claude Birraux, de ceux qui m’ont élu , et vis-à-vis de ma famille.

11ème point : Elle a su être fière d’elle, évaluer son parcours, son avancée pour se rendre compte de ce qu’elle avait accompli, ce qui augmente la confiance en soi.

 

Bravo et merci à Virginie Duby-Muller, Un modèle de réussite

Si vous souhaitez découvrir Virginie Duby-Muller au niveau de ses projets, de ses convictions .. vous pouvez consulter son site www.virginiedubymuller.fr et prendre contact avec elle. C’est une femme ouverte, à l’écoute des autres.

 

En conclusion, Virginie Duby-Muller nous a confié que malgré des critiques, des attaques. Elle a su  montrer qu’elle était capable, a eu confiance en elle grâce au soutien de nombreuses personnes , que ce soit Claude Birraux en politique, son équipe ou ses proches et sa famille. Même si elle partait avec un handicap (surtout dans le milieu politique à dominante masculine) ,elle était jeune, blonde et femme. Elle a prouvé la hauteur de ses compétences pour déstabiliser l’image du cliché. Elle a osé, elle était déterminée , motivée. Elle ne s’est pas laissée déstabiliser, elle a continué à défendre ses convictions.

Elle a donné toutes les clés :

Croire en soi, en ses compétences, donner un sens, une mission à ses projets : (pour elle, dynamiser son territoire et défendre des dossiers qui lui tienne à coeur). Avoir confiance en soi, se respecter , et oser dire non pour poser ses limites en fonction de son équilibre et ses besoins du coup prendre sa place et être respectée. Elle travaille avec passion, et une mission qui lui tient à coeur. Elle s’est bien entourée.  Elle est un exemple de femme d’influence.

C’est un modèle de femme inspirante, audacieuse et entreprenante.

 

Si cet article vous a aidé à avancer dans vos projets de vie, à prendre conscience que tout est possible. Alors vous pouvez aussi rendre service à d’autres femmes en partageant cet article. Vos commentaires sont les bienvenus, vos histoires m’intéressent. N’hésitez pas à laisser vos commentaires.

Pour tous les conseils et inspirations, rejoignez-moi sur ma page Facebook https://www.facebook.com/ktcsuccess.coach/

et ma chaîne youtube.

Write a Reply or Comment

Contactez-nous +33 61 64 60 382
Ecrivez-nous info@ktcsuccess.com

Pin It on Pinterest

Découvrez les 4 stratégies qui vont pouvoir vous aider trouver votre voie dans votre vie professsionnelpour redonner du sens à votre vie.

Vous avez cru au conte de fée de la femme idéale en étant  la maman parfaite, l'épouse parfaite, la carriériste parfaite .... Mais aujourd'hui, vous vous sentez perdues et dépassées. Alors vous  cherchez un nouveau but dans votre vie. Car vous ne voulez plus perdre du temps et de l'énergie dans ce qui n'a plus de sens pour vous.

Retrouvez confiance en vous et soyez plus épanouie en découvrant 4 stratégies qui vous aideront à redonner du sens à votre vie et à atteindre vos objectifs.

 

Je veux recevoir la vidéo qui me permettra de changer de vie.

Merci, et bienvenue dans votre nouvelle vie!